Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ET C'EST PAS FINI

ET C'EST PAS FINI et GUINON en Centrafrique « Les jeunes ne s'intéressent pas à la politique... Ils arrêteront de s'abstenir quand ils vieilliront... »

Nous dénonçons une justice de “deux poids, deux mesures”

Nous dénonçons une justice de “deux poids, deux mesures”

Nous dénonçons une justice de “deux poids, deux mesures” La justice à deux vitesses vient donc à la fois de décideurs politiques qui instrumentalisent la justice et de magistrats politisés qui interprètent la loi selon leurs convictions.

Non le criminel, l’assassin et le vampire Djotodia doit être arrête et envoyé a la CPI pour les crimes commis en Centrafrique. Mais pourquoi il bénéficie de cette liberté au Benin ? Lorsque deux personnes ne sont pas traitées de la même manière.

C’est une autre façon de dire que tout le monde n’est pas soumis au même traitement, qu’il y’a privilège, et qu’il n’ya pas de justice. Les Centrafricains se sont insurgés contre le « vice de procédure » qui caractérise le traitement de ce dossier concernant l’ex Ministre Francis BOZIZE alors que le démon, le Diable LUI-MEME Djotodia est protège par les siens et qui jouisse de la liberté après ces atrocités commis pendant que d’autres personnes également impliquées dans cette tragédie, se promènent librement dans la cité, et d’autres se font administrer des soins à l’étranger.

Nous sommes tous indignés de cette décision vive la justice équitable et que Djotodia trouve une chambre à la CPI il mérite cela.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article