Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ET C'EST PAS FINI

ET C'EST PAS FINI et GUINON en Centrafrique « Les jeunes ne s'intéressent pas à la politique... Ils arrêteront de s'abstenir quand ils vieilliront... »

QUAND DOLOGUELE, À LA RECHERCHE DES BOUCS ÉMISSAIRES , ACCUSE ACCUSE SANI YALO !

Monsieur. SANI YALO

Monsieur. SANI YALO

Ce qui est normalement un différend entre : DOLOGUELE VS KOKATE LE PROBABLE ET FUTUR MINISTRE SANI YALO SE RETROUVE MALGRÉ LUI CITÉ PAR DOLOGUELE !

 

Visionnaires et entreprenants certains fils et filles de notre pays ont marqué l’histoire centrafricaine. En bien ou en mal, chacun au fil des actualités produites ici et là, chaque centrafricain lettré ou non s’est fait une idée sur le profil des cadres, des dirigeants et autres compétences du pays. En ce moment précis où nous traversons des périodes difficiles d'insécurité chronique, des périodes sombres de notre nation là où le désespoir est mêlé avec les odeurs des chambres funéraires jadis du  camps des concentrations une question se pose à nous ou du moins une question que je me pose en tant que citoyen face à ce mur des lamentations oubanguiennes. Les histoires à dormir debout, les complots ourdi, les calculs politiciens, la désintégration de l'économie, les manipulations, la mauvaise gouvernance, le clientélisme, la trahison, les médisances, la haine et les méchancetés érigées en normes républicaines ! Diantre ! Comment ne peut y réfléchir quand on voit la profondeur de la crise centrafricaine dont la communauté internationale ne s’en préoccupe plus tellement. Tel un mourant dont la vie est maintenue grâce à des capteurs dont l'obsolescence est programmée et que rien ne peut y faire !

Dans la galaxie des maux qui gangrènent cette belle Nation centrafricaine et qui a contribué depuis l'indépendance à sa descente aux enfers, il ya des hommes et des femmes qui n’ont jamais et jamais oubliés des mauvaises pratiques de complots. (ex Période BOKASSA ). Même s’il ya des problèmes au pays auxquels il faut y trouver des solutions urgentes pour venir en aide aux populations civiles victimes  innocentes de la barbarie des bandes armées, il est aussi nécessaire de se poser des questions sur certains faits qui ont une ascendance directe sur la vie de la nation.

 

 A. UN RITUEL POLITICIEN MALSAIN

 

Tous nous avons suivi ces derniers mois une affaire d’enregistrement d’entretien qualifié de projet de coup d’Etat ! Diantre ! Encore et encore une histoire de coup d’Etat ! DOLOGUELE et KOKATE ! Qui dit vrai ? Qui dit faux ? Le studio  Et  C’est pas fini  dans sa recherche de vérité a eu le privilège unique avant les tribunaux  de vous diffuser les témoignages de certains protagonistes sans trucage et en direct  dans la transparence. Mais à côté de ce imbroglio qui finira devant les juges, des articles de presse et autres publications sur les réseau sociaux en remettent une couche d’une puanteur nauséabonde qui n’honore pas leurs auteurs ! Il s’agit des partisans de DOLOGUELE dont certains accusent ouvertement M SANI YALO !  Une hallucination digne de la sorcellerie du pays des ogres!

B. SANI YALO EST IL  VRAIMENT DE MÈCHE AVEC KOKATE ?

 

Franchement la réponse à cette question qui donne le tournis dépend de chacun mais pour moi  il ya une explication. L’histoire nous rappelle qu’une affaire dite de ZONGO OIL avait défrayé la chronique nationale et internationale. Le Premier Ministre d’alors le nommé DOLOGUELE était à la tribune de l’Assemblée nationale que dirigeait son parrain et Président DONDON (paix à son âme) pour parler d’un fameux crime économique dont le montant abyssal était de plusieurs milliards de francs. À cette époque le coupable est vite trouvé  et c’est M. SANI YALO responsable et gérant de la société ZONGO OIL.

La réalité est tout autre, il s’agissait à l'époque d’un simple  redressement fiscal et un problème de droit commun. C'est une affaire commerciale et non politique. La preuve est que plusieurs années après, un non lieu est requis après ces bruits de  tintamarre orchestrés à l'époque.

 

Un rebondissement étrange se succédant comme des moutons aux effets pervers  à la dogmatique  de complot politicien, SANI YALO s'était vu malmené sous l’accusation de fraude fiscale douanière après un long processus judiciaire avec mise en délibéré le 03 Août 2006.

 

C. DE LA DÉFINITION

 

 La fraude fiscale est un délit consistant illégalement de détourner un système fiscal afin de ne pas contribuer aux charges publiques. L'évasion fiscale est cependant l'utilisation volontaire et légale des failles d’un système fiscal afin de réduire le montant d’une imposition. Dans le cas de ZONGO OIL, il ne s'agit ni de l’une ni de l'autre. Les carences de l’administration ou de ses agents ne sont nullement imputables à une tierce personne fusse t'il bénéficiaire malgré elle . Il n'y a rien à faire un grand bruit sur le toit de l'Assemblée nationale à l'époque si ce n'est que la recherche éhontée d’un pouvoir à coût  de carottes. Donald TRUMP  n’a t il pas publiquement admis avoir profité des failles du système fiscal américain pour payer moins d’impôts? Un grand pays et chantre du libéralisme et du capitalisme avec des règles très claires. Et la France avec chaque la colossale  somme de 8 milliards d’euros perdus en version fiscale! Que dira DOLOGUELE lui qui a laissé filer des centaines des milliards de francs cfa pendant la crise financière de 2008 au détriment des comptes communautaires ? Le bossu ne pouvait ignorer que dans le futur sa bosse aura pris plus de volume en tant  que dirigeant de la BDEAC .

 

MOBIL

 

 Mais ce qui est intéressant c'est le mobil même de l’utilisation qui en a été faite par un Premier Ministre ? Donc en 2017 une affaire KOKATE  VS DOLOGUELE est redevenue une affaire SANI YALO VS DOLOGUELE ! DIANTRE! Quelle sorcellerie ? Nous étions dans les années 2000 et 17 ans après, les faucons et autres manchettes politicardes des ténèbres refont la même histoire de complot !

Monsieur. SANI YALO

Monsieur. SANI YALO

D. SIMILITUDES DES FAITS HISTORIQUES

 

Loin de revenir sur une  histoire que les juges examineront comme  projet de coup d’État ou pas, ce qui nous intéresse, ce sont les actes et gestes d’acharnement sur la personnalité de M. SANI YALO par DOLOGUELE .

Sani Yalo était un bouc émissaire du tandem DOLOGUELE & DONDON. Tout le monde savait les animosités qui existaient entre DONDON et PATASSÉ qui était CHEF de l’Etat. Et il se trouvait malheureusement pour SANI YALO qui était opérateur économique local et soutien du PRÉSIDENT PATASSÉ  et, curieusement  en 2017 SANI YALO est un partisan du Président TOUADERA .

 

La manipulation politicienne acte 1

 

Afin d'obtenir la chute du Président PATASSÉ, la fameuse prise de parole de DOLOGUELE devant l'Assemblée nationale à l'époque avait pour but de destituer PATASSÉ in fine . SANI YALO n'était qu'un bouc émissaire. La communauté internationale y était associée malicieusement car à l’époque le contexte économique du pays et la crise au pays de KABILA PÈRE  s'y prêtait. PATASSÉ a été manipulé par le couple DOLOGUELE & DONDON. La suite de l’histoire on connait plus tard avec le départ de la primature de DOLOGUELE avec un nocomment!

 

La manipulation politicienne acte 2

 

DOLOGUELE qui se croyait avoir un chèque à blanc des centrafricains pour présider à sa destinée  lors des dernières élections, à vu vite ses folles rêves s'émousser. Et comme en vieillissant nous ne perdons pas notre nature humaine pas plus que le chien ne perd sa nature canine, la même conspiration avec le même schéma sont réutilisés et cette fois ci avec des acteurs différents . Mais décidément  SANI YALO y est encore comme bouc émissaire, lui qui est un soutien du PRÉSIDENT TOUADERA . Dans un contexte de crise aiguë de la prise de pouvoir du Président TOUADERA ,  DOLOGUELE qui s’est autoproclamé opposant tente par tous les moyens a accusé l’entourage du président et profitant de certains dérapages du régime d’enfoncer le clou . D'où cette folle idée d'associer tout de suite le nom de SANI YALO à cette honteuse et infantile affaire de projet de coup d’Etat! Le ridicule ne tue pas !

 

E. POSITION AVANT GARDISTE

 

Comme bon nombre de centrafricain ayant à coeur les nouveaux défis qu'imposent  déjà à l'époque la mondialisation et surtout aux pays fragiles comme la Centrafrique , SANI YALO croyait à l’action publique pour des solutions adaptées . Son dynamisme, sa clairvoyance  l’a amené à créer des entreprises (SICOTRANS, ZONGO OIL) afin de favoriser l’emploi d'une part et d'autre part favoriser l’attractivité de notre en proie à une compétitivité sous régionale rude. Le comble est qu’au lieu d’appuyer, accompagner les opérateurs économiques locaux centrafricains, socle durable d’un développement du pays, le grand économiste et banquier DOLOGUELE choisis de les combattre . Diantre ! Curieusement 17 ans après en tant que candidat DOLOGUELE reconnaît que la relance de l'économie à travers le développement du secteur privé est la voie royale de sortie de crise en Centrafrique ! Alors que  SANI YALO avait déjà ces positions avant-gardistes !

 

F. L’HOMME QU'IL FAUT À LA PLACE QU’IL FAUT !

 

La tribune de l'Assemblée nationale est une belle opportunité offerte pour exprimer ses desiderata publiquement et convaincre le peuple du sérieux de sa vision. Le député DOLOGUELE  et ses soutiens doivent savoir cela. Et c'est ce que je dénonce. Nous avons trop longtemps laissé les termites construire leur nid. Indépendamment des uns et des autres, ces termites sont guidés  avec la même intensité et par une même intention. Le résultat final c'est le nid et voilà la où nous en sommes avec le supplice  que le peuple subit.   Combien de morts sous l'empire à cause des complots ? Combien de vies brisées à cause des  vrais ou faux coup d’Etat?

En présidant le Conseil de Surveillance du BARC, SANI YALO s’investit dans son domaine de prédilection que sont les transports à redonner un souffle à l'économie centrafricaine. Et il le fait avec abnégation. Voilà des compétences reconnues et affirmées à l’oeuvre que le Chef de l’Etat doit s’en saisir pour le département des transports en Centrafrique. Oui avec une vision pragmatique  et une maîtrise du secteur des transports, le pays a tout à gagner à mieux utiliser les services de M. SANI YALO. Futur ministre des transports oui, disons le sans détour et il n'y a pas de réserve sur de tels sujets. Si le gouvernement Sarandji est branlant depuis le début de son mandat c'est dû aux  mauvais choix des hommes et des femmes pour la mise en application du programme politique que le peuple a validé. Lequel programme M. SANI YALO y a  modestement contribué à vulgariser pendant la campagne électorale victorieuse !

Nous savons parce que sommes !

 

                                                           ET C'EST PAS FINI

Article précédent
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article